Golf Kauai Hawaii - Kauai Golf Courses - Kauai Golf Packages

Vaccins de voyage et personnes âgées: examen des vaccins disponibles aux États-Unis

Le vieillissement est associé à des altérations des réponses immunitaires et peut entraîner des changements cliniquement significatifs dans l’innocuité, l’immunogénicité et l’efficacité protectrice de certains vaccins. Cette revue résume les données publiées concernant les effets de l’âge sur les réponses après vaccination. Il y a des preuves de diminution des réponses sérologiques aux vaccins contre l’hépatite A et la rage chez les personnes âgées. En outre, les effets toxiques accrus après la vaccination contre la fièvre jaune chez les personnes âgées ont récemment Bien que de nombreux vaccins liés au voyage n’aient jamais été étudiés spécifiquement chez les personnes âgées, la prise en compte des différences potentielles liées à l’âge dans les réponses aux vaccins voyage devient de plus en plus importante à mesure que les personnes âgées s’aventurent plus souvent vers des destinations exotiques.

À mesure qu’augmente le nombre de personnes âgées dans le monde, il devient de plus en plus important de comprendre les conséquences du vieillissement sur la santé. Les personnes âgées ont une prédisposition accrue au cancer, aux maladies auto-immunes et aux maladies infectieuses. les comorbidités restent débattues Il y a maintenant des preuves d’un remodelage du système immunitaire, même chez les personnes âgées en bonne santé , entraînant des changements impliquant l’immunité humorale, cellulaire et innée. L’effet net observé est souvent une diminution de la quantité et de la chez les personnes âgées Cette revue résume ce que l’on sait des réponses à la vaccination des personnes âgées avec des vaccins actuellement disponibles aux États-Unis, un sujet de plus en plus pertinent à mesure que le nombre de personnes âgées voyageant vers des destinations exotiques augmente. été estimé que% -% des voyageurs sont & gt; années d’âge Dans une étude portant sur des voyageurs ayant fréquenté une clinique avant l’avortement aux Etats-Unis,% avaient ⩾ ans, un tiers étaient & gt; ans et presque% étaient & gt; Les personnes âgées sont plus vulnérables à l’acquisition de certaines infections ainsi qu’à des issues sévères. En outre, elles peuvent ne pas développer le même degré d’immunoprotection que chez les plus jeunes après la vaccination. Les directives générales d’immunisation pour les vaccins de voyage ont été développé principalement à partir de l’étude des réponses chez les jeunes volontaires Nous passons en revue les informations publiées concernant l’utilisation de vaccins pré-niveau chez les personnes âgées, en se concentrant sur les données pour les individus & gt; Nous examinons des domaines qui n’ont pas encore été étudiés Il est possible que de nombreux aspects de la réponse immunitaire soient affectés par l’âge, notamment la qualité et l’ampleur des anticorps et des réponses cellulaires, la durée de protection, le calendrier des séroresponses, et les événements indésirables qui se produisent après les tableaux de vaccination –

Vue de la table largeTableau de donnéesDonnées sur les effets liés à l’âge sur la réponse immunitaire au vaccin contre l’hépatite AVoir Agrandir l’imageTableau de téléchargementDonnées concernant les effets liés à l’âge sur la réponse immunitaire au vaccin contre l’hépatite A

Tableau View largeTableau de donnéesDonnées sur les effets liés à l’âge sur la réponse immunitaire au vaccin antirabiqueTable View largeTableau de téléchargementDonnées concernant les effets liés à l’âge sur la réponse immunitaire au vaccin antirabique

Vaccin contre l’hépatite A

Les voyageurs vers les pays en développement ont un risque d’infection par le virus de l’hépatite A estimé à – cas par personne et par mois de séjour, variant selon la destination et les conditions de vie à l’étranger Bien que la maladie clinique augmente avec l’âge, et les taux de mortalité sont ~% pour les patients & gt; ans Par conséquent, le vaccin contre l’hépatite A est recommandé aux voyageurs âgés non immunisés, malgré le manque de données sur l’efficacité protectrice du vaccin dans cette population. Les vaccins actuellement homologués contre l’hépatite A aux États-Unis sont Havrix GlaxoSmithKline et Vaqta Merck & amp; Les deux ont une immunogénicité élevée équivalente et d’excellents profils de sécurité Les réactions à médiation cellulaire peuvent jouer un rôle mineur dans la réponse immunitaire à l’hépatite A, mais les anticorps seuls suffisent à protéger contre les maladies cliniques. Par conséquent, la mesure des taux d’anticorps sériques est utile pour surveiller la réponse vaccinale, et un niveau minimum de mUI / ml ou de mUI / ml est généralement considéré comme nécessaire pour la protection Chez les jeunes, une séroconversion est observée en% -% en semaines de la première dose, et% -% de vaccinés ont eu une séroconversion par semaines Dans les études d’efficacité importantes impliquant des enfants en Thaïlande et étudiant aux Etats-Unis, l’efficacité protectrice contre la maladie clinique était de% et% , respectivement Il a été projeté que les niveaux d’anticorps protecteurs persisteront pour & gt; ans après la vaccination Vaccination des personnes âgées Un certain nombre d’études ont examiné les effets liés à l’âge sur la réponse immunitaire au vaccin contre l’hépatite A. Certaines études ont utilisé le schéma posologique -dose actuellement recommandé pour les adultes aux États-Unis. EU], ou Vaqta [unités / mL], à et – mois, mais les études antérieures ont utilisé un demi-dose, calendrier d’inoculation qui a été recommandé précédemment Dans une étude, Havrix EU administré à et mois aux personnes séronégatives âgées – ans ou – les années ont mené à des taux de séropositivité plus bas le jour dans le groupe plus âgé% vs%; P & lt; Un mois après la vaccination initiale et après le rappel, respectivement,% et% des groupes étaient séropositifs Des résultats similaires ont été trouvés dans d’autres études: l’un a montré que% des adultes & lt; ans avait séroconversion mois après une dose unique de Havrix UE, par rapport à% des adultes & gt; ans P = , et une deuxième étude a montré que des mois après les doses de Havrix UE, les taux de séroconversion étaient de% et% pour les adultes ⩽ ans et & gt; années, respectivement P & lt; La même tendance a également été observée après l’immunisation avec Vaqta U: une étude a montré que des adultes en bonne santé d’âge et d’âge avaient une séroconversion à des semaines à des taux de% et de% P & lt; , respectivement, et aux semaines aux taux de% et de% P = Une autre étude utilisant différentes doses de Vaqta a également montré que le taux de séroconversion après la vaccination diminuait progressivement par âge pour chaque décennie, avec% de séroconversion chez les personnes âgées. En plus des taux de séroconversion plus bas, de nombreuses études ont montré que les titres d’anticorps contre le virus de l’hépatite A obtenus après la vaccination sont inversement proportionnels à l’âge, comme le montre le tableau [-, -]. Dans l’ensemble, des conclusions peuvent être tirées. D’abord, la réponse en anticorps a tendance à être plus lente chez les personnes âgées, ce qui peut avoir des répercussions sur le moment de la vaccination avant l’inoculation. recommande que le vaccin soit administré des semaines avant le voyage; cependant, en pratique clinique, il est souvent administré ⩽ semaines avant le départ. Deuxièmement, les titres de pics significativement plus faibles sont atteints après vaccination chez les receveurs âgés. La distribution des réponses semble unimodale, car la plupart des personnes âgées ont une réponse relativement faible , mais il n’y a aucune preuve de tableau de sous-populations complètement inconscient La signification clinique de ceci est peu claire, parce que les titres dépassent toujours ceux requis pour la séroprotection. On ne sait pas si elle se traduit par une immunoprotection plus courte. réponses vaccinales chez les patients âgés de & gt; années; ainsi, on ne sait pas si la tendance des réponses immunitaires plus pauvres deviendrait cliniquement significative chez les patients plus âgés Enfin, de grandes études d’efficacité clinique à ce jour ont impliqué seulement des enfants

Vaccin contre la fièvre typhoïde

La fièvre typhoïde reste un problème de santé publique important dans de nombreux pays en développement Le risque d’infection varie selon le pays visité et la durée du séjour, mais les estimations vont du cas par million de personnes qui voyagent des États-Unis vers les pays à faible revenu. % des cas de fièvre typhoïde aux Etats-Unis sont acquis lors d’un voyage à l’étranger Le taux de mortalité est significativement plus élevé chez les individus ⩾ ans que chez ceux & lt; ans%%%; P = En particulier avec le risque supplémentaire que représente la prévalence croissante des organismes multirésistants, la vaccination contre la typhoïde devrait être envisagée pour les voyageurs âgés, en particulier ceux qui restent dans les pays où la maladie est endémique ou épidémique. Utilisé dans le passé, mais en raison d’effets secondaires significatifs, ils ne sont plus disponibles dans le commerce. Vaccin parenteral de polysaccharide Vi purifié Aventis Pasteur et vaccin oral vivant atténué Swiss Serum and Vaccine Institute sont actuellement homologués en Amérique du Nord. ont récemment été développés, mais ils sont encore en cours d’essais cliniques et ne sont donc pas encore approuvés. Il n’y a pas de réponse immunologique mesurable qui soit clairement corrélée avec l’efficacité protectrice après la vaccination Après la vaccination typhoïde Vi polysaccharidique, les taux d’anticorps Vi peuvent être mesurés. la protection contre l’infection n’a pas été La séroconversion est généralement définie par une augmentation du titre d’anticorps Vi sérique. Pour le vaccin oral atténué vivant, l’IgA muqueuse et les réponses à médiation cellulaire sont susceptibles d’être responsables Au lieu de cela, le taux d’anticorps anti-sérum O est souvent utilisé comme marqueur de substitution et il a été démontré qu’il présente une certaine corrélation avec la protection Ni l’infection antérieure par Salmonella typhi ni la vaccination. confère une protection complète contre la réinfection ou la maladie clinique

Vaccin parentéral polysaccharidique Vi purifié

Le vaccin polysaccharidique typhoïde Vi purifié est bien toléré, n’induisant que des réactions mineures chez <% des vaccinés L'administration de doses de rappel après des années est recommandée par le fabricant Le vaccin induit des réponses sériques IgG Vi sériques chez% -% d'enfants et de jeunes adultes Deux grands essais contrôlés randomisés évaluant l 'efficacité vaccinale ont été réalisés: l' un concernait des écoliers sud - africains et l 'autre des népalais âgés de - ans Le taux d' efficacité protectrice contre l 'infection clinique était de% mois et% mois après vaccination. tableau respectivement

Données relatives aux effets liés à l’âge sur la réponse immunitaire au vaccin typhoïde Vi polysaccharideVaccination des personnes âgées La plupart des études sur la réponse immunitaire et l’efficacité vaccinale ont impliqué des enfants dans des pays où la typhoïde est endémique Cependant, il existe des preuves de différentes réponses d’anticorps après la vaccination, en fonction de l’exposition passée à S typhi, et les réponses immunitaires chez les personnes vivant dans les zones d’endémicité sont renforcées par des infections intervenantes En outre, aucune étude n’a spécifiquement chez les personnes âgées Un examen approfondi des données de l’étude d’efficacité népalaise montre que, chez les enfants âgés de un an, le taux de séroconversion était de%, que le taux de séroconversion était de% chez les adultes, et de% en séroconversion chez les adultes. ces données ne peuvent pas être extrapolées à la table des individus non immuns Etant donné que les études d’efficacité n’ont également concerné que de jeunes individus dans des pays où la typhoïde est endémique, la pertinence de ces données pour les voyageurs plus âgés en provenance de pays non endémiques est inconnue .

Tya Vaccin oral atténué vivant

Le vaccin oral vivant atténué est présenté dans des formulations: une capsule gastrorésistante homologuée mais actuellement indisponible et une suspension liquide non homologuée aux États-Unis. Le calendrier recommandé est l’administration de doses un jour sur deux, avec réimmunisation après des années antiseptique. Toute immunogénicité et efficacité majeures Des études sur le vaccin Tya ont été réalisées dans des pays où la typhoïde est endémique. Une méta-analyse des études publiées a conclu que le taux global d’efficacité de la vaccination contre la maladie était de% chez les personnes âgées et de Les données sur l’efficacité pour les voyageurs sont rares, mais une étude cas-témoins de voyageurs en Inde a montré que l’efficacité protectrice du vaccin oral n’était que de ~% Une autre étude a montré que ~% des voyageurs en Indonésie Tya vaccination

Tableau View largeTélécharger Données concernant les effets liés à l’âge sur la réponse immunitaire au vaccin oral contre la typhoïdeTable View largeTableau de téléchargementDonnées concernant les effets liés à l’âge sur la réponse immunitaire au vaccin oral contre la typhoïdeVaccination des personnes âgées Aucune information sur les effets liés à l’âge sur l’innocuité, l’immunogénicité ou l’efficacité du vaccin oral contre la typhoïde chez les personnes âgées

Vaccin contre la fièvre jaune

La plupart des vaccins contre la fièvre jaune sont administrés aux jeunes enfants vivant dans des régions où la maladie est endémique. La fièvre jaune est rare chez les voyageurs, bien que la fièvre jaune ait récemment été causée par des voyageurs non vaccinés aux États-Unis et en Europe. la fièvre jaune augmente dans de nombreuses régions Nouveau-nés et adultes & gt; Les taux de mortalité après infection sont les plus élevés dans ces groupes d’âge Tous les vaccins contre la fièvre jaune sont des vaccins vivants atténués dérivés de la souche D du virus, et tous sont produits dans des œufs embryonnés. Les taux de séroconversion, l’efficacité, la durée de la réponse immunitaire, l’innocuité et la tolérabilité semblent similaires pour chaque préparation, bien qu’aucune étude d’efficacité comparative n’ait été réalisée. De légères réactions locales ou systémiques sont rapportées chez% -% des vaccinés. On estime que l’anaphylaxie après la vaccination se produit chez les […], les receveurs L’encéphalite a été documentée dans les cas, parmi les & gt; millions de doses de vaccin administrées Les trois quarts de ces cas sont survenus chez des enfants âgés de Bien que des niveaux protecteurs d’anticorps puissent persister pendant des décennies , une revaccination est nécessaire tous les ans pour satisfaire aux exigences officielles d’entrée. Le mécanisme exact de l’immunité protectrice est mal compris, et la documentation de Les réponses des anticorps après vaccination ont été mesurées à l’aide de nombreux dosages différents, mais les taux de séroconversion estimés sont similaires dans la plupart des études, quelle que soit la méthode utilisée pour la détection. les études qui ont impliqué défi avec le virus de la fièvre jaune virulent, il est présumé qu’un titre d’anticorps neutralisant ⩾: ou un log index de neutralisation de ⩾ équivaut à une protection contre l’infection Cependant, aucune coupure corrélée avec des anticorps protecteurs, tel que mesuré par la plaque test de neutralisation de réduction la méthode utilisée pour la détection d’anticorps dans la plupart des études, a b Après la vaccination, les anticorps neutralisants apparaissent en moins de jours chez les jeunes receveurs adultes. Les titres maximaux sont trouvés à – semaines, et la séroconversion se produit en jour en% -% des sujets vaccinés Les réponses immunitaires à la vaccination sont qualitativement différentes. Par conséquent, les résultats d’études dans des pays où les flavivirus sont endémiques peuvent être difficiles à interpréter et ne peuvent donc pas être étendus aux populations dans lesquelles les flavivirus ne sont pas endémiques. raisons éthiques, l’efficacité protectrice contre l’infection n’a jamais été testée dans un essai contrôlé; Cependant, seuls de rares cas d’échec du vaccin primaire ont été signalés

Données relatives aux effets de l’âge sur la réponse immunitaire au vaccin contre la fièvre jauneVaccination des personnes âgées Aucune étude des taux de séroconversion, du moment de la réponse sérologique, des titres d’anticorps ou de l’efficacité protectrice Cependant, des données préliminaires suggèrent que les effets indésirables graves après la vaccination peuvent être plus fréquents chez les personnes âgées que chez les personnes plus jeunes Une analyse des données du Système de notification des effets indésirables des vaccins a montré que les personnes âgées – les années étaient plus susceptibles de connaître des événements indésirables graves après la vaccination que les personnes âgées de plus de dix ans et les patients de trois ans et plus couraient un plus grand risque de décès ou d’hospitalisation étaient plus fréquents chez les personnes âgées; Années Confusion, insuffisance rénale et thrombocytopénie étaient également plus susceptibles après la vaccination des personnes âgées Cela n’a pas été confirmé par un essai prospectif

Vaccin contre l’encéphalite japonaise

Le risque de développer l’encéphalite japonaise JE est très faible pour les voyageurs; Seuls des cas ont été rapportés parmi plusieurs millions de personnes des États-Unis et d’Europe qui ont voyagé en Asie au cours des dernières années L’âge avancé a été montré pour augmenter l’incidence, la morbidité et la mortalité de l’infection par le virus JE. Les vaccins contre l’encéphalite japonaise sont largement utilisés dans le monde entier, y compris un vaccin vivant atténué, et de nouvelles préparations sont en cours de développement Actuellement, seul un vaccin inactivé Biken distribué par Aventis Pasteur, produit dans le cerveau des souris, est disponible aux États-Unis. Des réactions sévères, y compris des cas d’encéphalite aiguë démyélinisante liée au temps, ont été rapportées chez des personnes vaccinées dans certaines séries En outre On a estimé que des réactions allergiques, telles que l’urticaire et l’œdème de Quincke, se produisent chez les personnes qui reçoivent le vaccin Biken. Les anticorps contre le virus de l’encéphalite Généralement mesuré avec un test de neutralisation par réduction de plaque, mais d’autres techniques sont également disponibles, et il existe une bonne corrélation globale entre les différentes méthodes . Aucun standard international pour les unités d’anticorps protecteurs n’a été établi; cependant, un titre d’anticorps neutralisant de & gt; : Il est difficile de savoir exactement comment les taux d’anticorps sont corrélés avec l’immunité contre l’infection, et l’absence de production d’anticorps neutralisants décelables peut ne pas correspondre au manque de protection. Il est probable que la mémoire T contribue également à la protection après l’exposition La plupart des études sérologiques après immunisation ont impliqué des enfants âgés de & lt; dans les régions où l’encéphalite japonaise est endémique et la vaccination systématique Les réponses sérologiques diffèrent entre les populations dans les régions où l’encéphalite japonaise est endémique par rapport aux régions où elle n’est pas endémique, car une exposition antérieure à l’encéphalite japonaise ou à d’autres flavivirus entraîne est endémique, l’administration sous-cutanée de doses de vaccin contre l’encéphalite japonaise – à des semaines d’intervalle mène au développement d’anticorps neutralisants en% -% [,,] Ceci contraste avec la séroconversion de & lt;% chez les jeunes après l’administration de doses dans les zones non endémiques. De plus, les titres moyens géométriques sont plus faibles chez les sujets non endémiques, et les titres d’anticorps protecteurs sont moins persistants Ainsi, l’administration de doses est recommandée pour les sujets flavivirus-non-immuns, tels que les voyageurs des États-Unis. % taux de séroconversion chez les jeunes adultes tableau [,,]

Données sur les effets liés à l’âge sur la réponse immunitaire au vaccin contre l’encéphalite japonaiseTable View largeTélécharger Données concernant les effets liés à l’âge sur la réponse immunitaire au vaccin contre l’encéphalite japonaiseL’efficacité protectrice du vaccin contre l’encéphalite japonaise a également été étudiée, principalement chez les personnes vivant dans des L’EJ est endémique Deux essais randomisés, contrôlés par placebo, l’un à Taïwan et l’autre en Thaïlande, ont montré des taux d’efficacité de% et%, respectivement, contre l’infection à l’année Cependant, ces études d’efficacité peuvent ne pas être applicables aux voyageurs où JE n’est pas endémiqueVaccination des patients âgés Un certain nombre de rapports publiés dans la littérature japonaise suggèrent que la capacité des personnes âgées à répondre à la vaccination contre l’encéphalite japonaise est variable et non universelle. Une seule étude dans la littérature anglaise compare les réponses immunitaires des personnes âgées avec ceux des sujets plus jeunes tableau cette étude, un groupe de personnes âgées de ⩾ ans qui vivaient dans une région du Japon où l’encéphalite japonaise n’est pas endémique ont été vaccinées avec différents types de vaccins JE et avaient des taux d’anticorps neutralisants mesurés avant et après la vaccination. les résultats avant la vaccination,% avaient au moins une augmentation du titre d’anticorps, et% avaient au moins une augmentation du titre. Ces résultats ont été comparés à ceux d’une étude sur les élèves du secondaire, qui ont montré une augmentation du titre d’au moins L’étude a conclu que la capacité des personnes âgées à réagir au vaccin contre l’encéphalite japonaise ne semblait pas être inférieure à celle des élèves du secondaire, bien que le nombre de sujets inclus ait été inférieur à celui des élèves du secondaire. Il est difficile d’extrapoler ces résultats à des populations non immunes, mais aucune étude des effets liés à l’âge sur les réponses immunitaires ou l’efficacité du vaccin contre l’encéphalite japonaise n’a spécifiquement impliqué les voyageurs. Cette étude a suggéré que les réactions allergiques étaient plus fréquentes chez les individus âgés de plus de 20 ans que chez ceux âgés de moins de 2 ans. années, mais ce fut une petite étude et il comprenait quelques personnes âgées & gt; années

Vaccin contre la rage

Étant donné que le risque global de rage chez les voyageurs est faible , la vaccination devrait être envisagée principalement pour les voyageurs qui prévoient de passer de longues périodes dans des régions éloignées de pays à risque élevé. Il existe plusieurs vaccins antirabiques; Différents schémas de pré-exposition et post-exposition ont été testés, et différentes doses, sites d’administration et voies d’injection intramusculaire, sous-cutanée ou intradermique ont été utilisées. Trois vaccins différents sont actuellement homologués aux Etats-Unis: un vaccin diploïde humain à cellules HDCV; Aventis Pasteur, vaccin adsorbé par cellules diploïdes rhésus BioPort, et un vaccin purifié de culture cellulaire d’embryon de poulet Chiron Therapeutics Les vaccins disponibles dans d’autres pays incluent un vaccin purifié d’embryon de canard, un vaccin antirabique de cellules rénales de hamster et un vaccin antirabique Vero. , qui sont encore utilisés dans de nombreux pays en développement, sont moins efficaces et sont associés à une encéphalomyélite allergique chez jusqu’à% des receveurs. Les nouveaux vaccins de culture cellulaire sont généralement bien tolérés et ont une immunogénicité et une efficacité protectrice similaires. Les réponses anticorps sont généralement utilisées pour démontrer l’immunité, bien qu’ils soient des marqueurs de protection imparfaits, le titre d’anticorps protecteur minimum a été désigné comme étant soit & gt; IU / mL au moyen du test de neutralisation de la souris ou & gt; : la plupart des études ont montré que les anticorps neutralisant le sérum sont détectables dans ~% -% des jeunes vaccinés sains le lendemain de la vaccination et que près de% des vaccinés sains ont des anticorps antirabiques par jour après avoir reçu des doses du HDCV ou du vaccin adsorbé sur cellules diploïdes rhésus La durée de protection après vaccination est variable, mais des titres d’anticorps adéquats sont détectables chez% -% des receveurs pendant ⩾- ans après vaccination intramusculaire Utilisation de la voie intradermique entraîne une légère diminution des titres d’anticorps et une immunité moins soutenue que l’utilisation de la voie intramusculaire, et le CDC ne cautionne pas l’utilisation de la voie intradermique après l’exposition Aucun essai contrôlé contre placebo n’a été réalisé. principalement à partir des rapports de cas d’échecs L’administration de divers vaccins dans divers pays a généralement donné lieu à t l’efficacité; la plupart des échecs thérapeutiques ont été associés à une adhésion incomplète aux directives thérapeutiques de l’Organisation mondiale de la santé OMS Le taux global d’échec pour les vaccins de culture cellulaire est estimé à & lt; Dans deux de ces études, on a comparé les réponses au vaccin antirabique purifié et au HDCV chez des sujets européens âgés de 1 à 2 ans. réponses chez les sujets âgés & gt; [Tous les patients ont reçu le vaccin sur un -dose post-exposition calendrier Les examens sérologiques ont été effectués le jour, juste avant la cinquième dose et le jour juste avant la sixième dose Tous les sujets des deux groupes d’âge ont eu des réponses adéquates et ont développé des titres d’anticorps protecteurs après la quatrième dose, mais les sujets plus âgés ont produit des taux d’anticorps% inférieurs à ceux du groupe plus jeune% IC,% -% On ne sait pas si cela réduit l’efficacité protectrice. Les auteurs suggèrent qu’une sixième dose devrait être envisagée chez les personnes âgées , mais ce n’est pas recommandé par le CDC ou WHOThe la deuxième étude a impliqué des patients qui ont été divisés en groupes d’âge: – années, – années, – années, et & gt; [Comparaison des résultats individuels pour les sujets plus âgés et plus jeunes] La comparaison des résultats individuels pour les sujets plus âgés et plus jeunes a révélé que les titres moyens géométriques reflétaient un continuum de réponse qui était uniformément plus faible chez les patients plus âgés, mais les receveurs Tous les âges ont développé des titres d’anticorps protecteurs. Aucune évaluation de la durabilité de la réponse n’a été réalisée. Un certain nombre d’autres études du vaccin antirabique ont inclus certains patients âgés, mais les études n’ont pas été spécifiquement conçues pour analyser les effets liés à l’âge. prophylaxie post-exposition avec un vaccin contre la rage des cellules diploïdes humaines Wyeth Laboratories, il a été observé que des titres insuffisants ont été observés dans un groupe de patients avec un âge médian d’années, alors que les répondeurs avaient un âge médian. les receveurs de vaccins ont soit trouvé aucun effet lié à l’âge ou n’ont fait aucun commentaire sur un ny différences d’immunogénicité en fonction de l’âge Les réactions allergiques au vaccin ne sont pas liées à l’âge Une considération pertinente pour les personnes âgées est que les injections intradermiques peuvent être difficiles si le derme est mince

D’autres vaccins

L’administration de vaccins supplémentaires peut également être envisagée chez les voyageurs. De nombreux vaccins de routine fréquemment administrés avant le voyage, notamment les vaccins antitétanique-diphtérique, hépatite B, pneumococcique et antigrippal, sont associés à une diminution de l’immunogénicité chez les sujets âgés. d’autres vaccins, y compris le choléra parenteral ou oral, polio parentéral ou oral et rougeole-oreillons-rubéole, il n’y a pas d’information publiée spécifiquement sur l’immunogénicité, l’efficacité protectrice ou les effets secondaires chez les sujets âgés. Il en est de même pour le vaccin méningococcique , bien que les investigateurs dans une étude au Nigéria aient rapporté que les titres d’anticorps de postvaccination de mois n’étaient pas significativement différents après l’administration aux personnes âge – années, – années, et – années

Discussion

Une revue de la littérature vaccinale montre que le développement retardé des réponses immunitaires, la diminution des réponses anticorps maximales, une diminution plus rapide des anticorps protecteurs, une efficacité protectrice diminuée et des effets secondaires accrus ont tous été observés chez les personnes âgées après l’administration de certains vaccins. l’utilisation – en particulier, de nombreux vaccins administrés avant le voyage – n’a jamais été spécifiquement étudiée chez les sujets âgés et de nombreuses questions demeurent sans réponse. L’exposition antérieure à certains antigènes par infection naturelle est plus probable chez certains sujets pathogènes, comme le virus de l’hépatite A , les personnes âgées peuvent déjà être protégées Cependant, les personnes âgées présentent un risque plus élevé de complications liées à certaines infections liées au voyage, notamment l’encéphalite japonaise, la fièvre jaune, l’hépatite A et la fièvre typhoïde; par conséquent, l’immunisation contre ces infections peut être particulièrement importante pour les voyageurs âgés. La détermination de l’ampleur des réponses sérologiques après la vaccination ne fournit pas nécessairement des informations adéquates sur le degré de protection contre l’infection clinique. Les réponses immunitaires cellulaires contribuent également à la protection contre l’infection La plus importante de ces mesures diffère pour chaque vaccin – une circonstance qui complique l’évaluation des effets de l’âge sur l’immunité. Même le titre d’anticorps, le plus simple de ces mesures, n’a pas été systématiquement étudié. nombre de voyageurs âgés pour l’un des vaccins dont nous avons discuté, malgré les preuves suggérant que l’extrapolation à partir des données obtenues pour les jeunes individus et / ou les personnes dans les pays d’endémicité peut être peu fiable. En particulier, il n’y a aucune information concernant l’immunogénicité titis Un vaccin chez les voyageurs & gt; Des études sérologiques portant spécifiquement sur la vaccination des voyageurs adultes de tout âge contre la fièvre typhoïde, la fièvre jaune ou l’encéphalite japonaise ont été réalisées. L’intervalle avant développement de réponses adéquates et la durabilité des réponses peuvent également affecter les directives concernant l’administration du vaccin. les réponses sont particulièrement pertinentes pour les voyageurs, car un développement plus lent de l’immunoprotection implique qu’une administration plus précoce des vaccins de voyage peut être nécessaire. Les anticorps contre l’hépatite A se développent plus lentement chez les patients âgés, mais n’ont pas été étudiés de manière prospective. les anticorps anti-hépatite A et les vaccins antirabiques peuvent être associés à des titres d’anticorps plus faibles chez les personnes âgées. Le critère le plus important est le degré de protection contre l’infection clinique après la vaccination. Comme nous avons sh La rareté de l’acquisition de la maladie rend très difficiles les études impliquant des voyageurs. L’extrapolation des réponses chez les individus des pays d’endémicité peut ne pas être fiable en raison de nombreux facteurs de confusion potentiels. La sécurité de certains vaccins chez les personnes âgées, en particulier les vaccins vivants, reste en question. La suggestion d’événements indésirables accrus après l’administration du vaccin contre la fièvre jaune est particulièrement préoccupante. En dépit du manque de données sur les personnes âgées, les médecins sont toujours confrontés aux décisions cliniques concernant la personne à vacciner, la sécurité de la vaccination pour chaque patient et le niveau d’efficacité de la protection. le vaccin est susceptible de Les données existantes suggèrent que les réponses immunitaires dépendent au moins en partie de l’âge, ce qui pourrait se traduire par une modification des calendriers de vaccination des personnes âgées, déjà utilisés pour de nombreux vaccins administrés aux nourrissons. Ces problèmes prennent de plus en plus d’importance à mesure qu’augmente le nombre de personnes âgées dans la communauté, car de plus en plus de personnes âgées voyagent vers des destinations exotiques, car la résistance à de nombreux organismes devient plus fréquente et que de nouveaux vaccins sont développés. fournir des réponses définitives consiste à étudier prospectivement à la fois les réponses immunologiques et l’efficacité protectrice des vaccins dans différentes communautés et dans différents groupes d’âge